Trophée SNSM Port La Foret 15 décembre 2019

Du vent dans les voiles… et dans les coeurs


Prélude

Cette semaine, les troubles de la vue ont embué les esprits à force de consacrer des heures à éplucher les bulletins météo de toutes origines. A en épuiser les forfaits mobiles.

Vendredi matin, alors que je déambule dans les allées vides du salon nautique, un message me sort de ma torpeur et de l’ennui (non, franchement, ce salon ne m’a pas fait rêver). Ce message, bon dieu, m’a réveillé d’une force que même le moins intrépide des oisifs aurait été secoué jusqu’à la moelle. Le Trophée est maintenu et je suis chargé de sonner le tocsin et la mobilisation au travers des réseaux sociaux. Si j’avais eu un mégaphone, pour sûr, les badauds du salon n’en seraient pas revenus et en auraient sans doute eu pour leur argent. C’était le prodrome de ce Trophée et j’en étais le messager.

C'est parti...

Dimanche 15 décembre 2019, au petit matin, les troupes se mobilisent. Pour leur monture en tout cas, mais aussi pour la bonne cause. On sait que le tumulte n’est pas loin. On chausse bottes et guêtres. On enfile cirées et gants. Et on espère que l’imperméabilité de nos textiles sera encore, pour quelques heures, suffisamment efficace. C’est bientôt Noël mais il faut que ça tienne encore un peu. Car si au port, les drisses ne martèlent pas encore les mâts, on sait qu’aux Glénan, les 20 nds balayent déjà les héaux.

Trophée SNSM Port La Foret 15 décembre 2019

On n’est pas nombreux. Seulement 13 engagés, 7 dans le groupe régate et 6 dans le groupe croisière. C’est sans doute un peu dommage. Car, il faut l’admettre, on ne cherche pas des téméraires pour cette manifestation, mais les éléments ont sans doute eu raison des bonnes volontés. Enfin, cette idée me rassure un tant soit peu. A l’émargement, café et paquet de crêpes sont distribués.

11h00 pétante, départ est donné direction Linuen, puis Lue Vras, Linuen et arrivée. Le classique parcours du vendredi. 2 non-partants, le Formule 9 Morgane de Xavier Cabanas (avarie de GV) et l’Open 5.70 La quille qui chante d’Arnaud Fossey. Au coup de trompe, les voiliers s’élancent au près bon plein. A mi-chemin du 1er bord, ça commence à taper un peu. La pointe de Beg Meil ne nous protège plus du vent de secteur SW. De belles claques couchent les esquifs. Et si devant, J3M et Glaz mènent l’assaut, Papa Schultz et les 2 Surprises ne sont pas loin et suivent avec ardeur. A Linuen, Glaz envoie le Spi, qui sera affalé quelques minutes plus tard suite à une avarie de toile. Derrière J3M s’abstient, mais pas Papa Schultz qui sera le seul à le tenir. La flotte s’est étalée, sur une mer assez agitée, mais sous le soleil.

Au près entre Lue Vras et Linuen, c’est un peu sportif mais ça passe avant un tout schuss vers l’arrivée. En temps réel, le podium du groupe régate revient à Glaz, suivi de J3M et Papa Schultz. En compensé c’est l’inverse. Quant au groupe croisière, en temps réel, Porque Te Vas arrive en tête suivi de Yapado et de Per Youen. En compensé, Per Youen cède sa place à Vent Libre.

Un second départ est donné. Oups. Les gribs météo annoncent un fraîchissement vers 13h00. Une première salve est envoyée pour le groupe régate sur le même parcours. Une seconde pour le groupe croisière sur un parcours raccourci Linuen et arrivée. Un 1er bord dans les mêmes conditions qu’au 1er tour et le même ordre d’arrivée à Linuen pour le groupe régate. Pas de spi pour Lue Vras. Mais alors que les 3 premiers ont passé la marque rouge, le grain que tout le monde avait pu voir venir s’est abattu sur la flotte. Bam, 35 nds dans la g….e. Au près, ça cogne, ça faseye, ça mouille. Equipiers au rappel max, ça lofe pas mal, ça claque. La bataille quoi. Sur J3M, solent déchiré et abandon annoncé. Sodade abandonne aussi. Ça n’a pas duré longtemps. Puis, le calme revenu, la routine a repris son tour, et sans émoi, Glaz, Papa Schultz et Imotep forment le podium en réel et compensé. Chez les croisières, Neovent et Porqué te Vas ont abandonné. Le trio restant forme le podium suivant, Vent Libre, Yapado et Per Youen.

A noter la participation du catamaran de sport SL 16 de Xavier Lionch. C’est vraiment cool d’avoir joué le jeu. Et j’ai quand même bien l’impression qu’ils se sont éclatés.

Cochonnailles, breuvages et des applaudissements

Qu’il fut bon de se retrouver au club house avec le traditionnel buffet « Pain Pâté Pinard ». Oui, je sais, c’est aussi trivial que frugal, mais gast, que c’est bon. Et il manquerait presque les chants de marin pour étayer le brouhaha des rires et des discussions à haute voix des moussaillons, les têtes encore fumantes des embruns reçus par paquets. A n’en pas douter, et à les entendre, c’est toujours avec la même ferveur que ces retrouvailles se prolongent une bonne partie de l’après-midi.

Les résultats sont donnés par le président. Puis vient la remise du chèque à la SNSM représentée par le président de la station. 920 €. Voilà pourquoi nous étions là aujourd’hui. Pour se faire plaisir, certes, mais aussi pour ne pas oublier l’engagement de ces hommes et femmes qui, quels qu’en soient les motifs, viennent à nous porter secours quand la mer et le vent ont décidé de notre sort.

Epilogue

Voilà mes amis, ici haut le résumé de cette journée, forte en émotion. C’est la fin de l’année, avec son chapelet des fêtes qui vont égraîner cette dernière quinzaine 2019. Et c’est au nom du club que je vous remercie de votre participation pour cette belle cause. Bravo à toutes et tous.

Trophée SNSM 2019 – Résultats

Trophée SNSM 2019 – Photos